PRIYA

En l'honneur de Priya, la poule qui a changé des vies et qui brille désormais parmi les étoiles

11.09.2019 - 28.11.2020

Elle est arrivée comme une étincelle tombée du ciel, le 11 septembre 2019. Son destin, elle l'avait choisi. Plutôt que le couteau, elle a choisi l'amour. Elle a donc sauté du camion qui devait l'emmener vers la mort, pour grimper dans une voiture qui allait l'emmener dans son paradis. Notre sanctuaire. Son arrivée ? Un vrai coup de foudre, au premier regard. Le même que celui qu'elle nous a adressé le 28 novembre à 23h13, juste avant de nous dire au revoir. Naïvement, nous croyions dans l'illusion que Priya serait immortelle.

Sa présence au sanctuaire est trop lumineuse pour pouvoir la décrire avec authenticité. Priya était un ange pour les humain-e-s, qu'elle aimait de manière inconditionnelle. Parce qu'elle savait qu'au fond de leur coeur vibrait discrètement une ode à la compassion qui ne demandait qu'à jaillir. Et c'est cette vibration-là qu'elle allait réveiller, en se blottissant contre eux. Elle savait mieux que n'importe qui d'autre, comment toucher le coeur des autres. Tous les autres.

Une grande sage dans le corps d'un tout petit poussin aux pattes handicapées et à l'aura multicolore. Priya était une chamane qui savait quel soin apporter à ses confrères et consoeurs, toutes espèces confondues, quand ces dernier-ère-s étaient malades. Nous y compris. De sa petite démarche assumée bien que freinée par son handicap, elle s'avançait vers l'individu en souffrance et se couchait à côté, pour lui insuffler une énergie de guérison et de l'affection. Nous pourrions parler des heures de sa manière de marcher depuis son poulailler jusqu'à notre maison, pour qu'on lui ouvre la porte. De sa manière de répondre à son prénom par ce petit chant si particulier. De son affection inconditionnelle. Combien de personnes qui ne connaissaient pas les poules, ont été bouleversées par leur rencontre avec Priya ?

Nous l'avons compris dès les premiers instants de sa présence au sanctuaire que Priya n'était pas une poule, mais une vieille âme venue accomplir une mission bien précise. Nous l'avons compris dès l'instant où elle a été accueillie par Arthémis, son amie chère aussi handicapée, venue lui souhaiter la bienvenue en arpentant tout le terrain pour venir se blottir contre elle, ronronnant ensuite ensemble durant de longues minutes.

Priya a contribué comme personne à cette mission qui tient à coeur de notre association : mettre en oeuvre l'égalité interespèces, toucher la sensibilité des gens et prouver que la cohabitation est possible. Petite princesse Priya laisse derrière elle des souvenirs emprunts d'un amour que l'on ne pourrait décrire. Elle laisse un grand vide que l'on ne sait pas encore comment accepter. S'il y a un pilier, au sanctuaire Co&xister, c'est Priya. Sans elle, c'est une couleur de notre arc-en-ciel qui manque. Mais nous savons. Nous savons que si son petit corps de poule pondeuse sélectionnée génétiquement s'est éteint, c'est pour permettre à son âme de s'incarner ailleurs, dans un corps plus sain. Surtout, nous savons que son âme rayonnera toujours partout, dans chaque bribe de vie qui nous entoure. Elle est là, dans la résilience d'Arthémis. Elle est là, dans l'affection de Makha. Elle est là, dans la dignité de Tawaki. Elle est là, dans la curiosité de Wakan. Elle est là, dans l'innocence de Ozzy. Elle est là, dans la détermination de Meli et l'amour inconditionnel de Neira. Elle est là, dans la douceur d'Alaska. Et elle est là, partout dans nos coeurs.

Le corps de Priya s'est éteint, après avoir lutté depuis trois semaines contre une salpingite qui a basculé vers une septicémie et l'affaiblissement drastique de son système immunitaire, laissant la place à une installation de parasites dans sa trachée. Aucun traitement médical, chimique et naturel n'a pu aider son corps à passer ce cap cette fois-ci, elle qui avait été la seule à survivre à une première crise inflammatoire de l'oviducte. Nous avons tenté notre possible jusqu'à ce qu'elle nous dise explicitement d'arrêter, et d'accepter son départ. Toute l'énergie de soin qu'elle a reçue de part et d'autre aura aidé son âme à garder confiance, jusqu'au bout. Elle a choisi de s'éteindre dans la chaleur de nos bras et sous la douceur de nos caresses, quelques minutes après que nous ayons contacté un vétérinaire pour venir l'aider à partir grâce à l'euthanasie. Les animaux, dans ces instants si particuliers, savent répondre à nos incertitudes. Nous lui avons demandé si elle voulait être aidée dans ce départ. Elle nous a répondu que tout ce dont elle avait besoin, c'était la certitude que nous saurions rester dans l'amour. Toujours. Alors, nous le lui avons promis et nous sommes dit au revoir avec tout l'amour du monde, captivés par ses petits yeux qui nous ont fixé avec une tendresse bouleversante, jusqu'au dernier de ses souffles.

Lorsque nous avions besoin d'une main, nous avons trouvé ta petite patte, s'agrippant tendrement à nos doigts. Mais nous laissons désormais la Terre reprendre ton corps. Elle en fera de magnifiques fleurs. Et nous laissons l'Univers disperser ton âme partout où l'amour manque. Parce que notre monde a tant besoin de Priyas, partout. Qu'elle puisse ainsi rayonner autant que possible, pour compenser ne serait-ce qu'un peu, l'obscurité des coeurs engourdis qui peuplent tristement la planète et qui s'obstinent à égorger toutes les Priyas du monde par peur d'entendre leur message.

Au revoir, petite chérie. ❤️

©2020 by Association Co&xister
Graphisme by Sébastien Noverraz